Retour sur Herault.fr

Imaginons ensemble la route durable, St Gély du Fesc-Bel Air

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Contexte
  3. Diagnostic rapide du territoire
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cette page
  • Enregistrer la page au format PDF (maximum 1,5 Méga-octets)
  • Envoyer cette page à un ami
  • Partager sur Google plus (lien externe)

Diagnostic rapide du territoire

Une aire urbaine en expansion soutenue

L’Aire urbaine de Montpellier se caractérise par le dynamisme de sa démographie. La croissance forte de la population s’est traduite par un étalement urbain important dont une des conséquences est l’accroissement des besoins de mobilités et notamment des déplacements pendulaires domicile/travail ou domicile/études  vers la ville centre.

Les effets se font sentir jusqu’aux contreforts des Cévennes.

Une région carrefour

La région de Montpellier est au carrefour de grands axes de transit, aussi bien le long de l’arc méditerranéen que des liaisons entre le Nord et le Sud de l’Europe.

De grands axes tant routiers que ferroviaires se concentrent dans une étroite bande au sud de l’aire urbaine.

Pour absorber ce transit important et dégager des capacités pour les échanges locaux, ces grandes infrastructures vont être renforcées tant par la création d’une ligne à grande vitesse que par le doublement de l’autoroute.

Des entrées de ville congestionnées

Le réseau routier a des difficultés pour absorber tous les trafics et cela se traduit notamment par des entrées de ville difficiles, des temps de parcours incertains et une pollution atmosphérique accrue.

Connecter l’arrière-pays

C’est pour améliorer l’accessibilité de l’arrière-pays montpelliérain qu’a été imaginée voilà déjà plus de 20 ans la liaison intercantonale d’évitement du nord de Montpellier, le LIEN.

Il s’agit de connecter les territoires aux voies principales qui structurent l’organisation des déplacements.

Le LIEN n’est pas principalement une infrastructure destinée au trafic de transit entre deux autoroutes. Il est au service d’une desserte locale des territoires.

Diminuer la saturation routière dans la ville centre

C’est une méthode largement employée dans de nombreuses agglomérations où l’organisation des routes est souvent constituée d’un réseau en étoile qui converge vers le centre-ville. De nombreux véhicules sont contraints de passer en centre-ville  alors que ce n’est pas leur destination. La création de déviations ou de boulevards de ceinture permet alors de détourner ce trafic sur des voies mieux adaptées. L’organisation de points d’échange intermodaux avec les transports publics permet de renforcer l’efficacité de ce dispositif.

Haut de page

Réalisation : Stratis