Retour sur Herault.fr

Imaginons ensemble la route durable, St Gély du Fesc-Bel Air

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Concertation
  3. Le registre de concertation numérique
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cette page
  • Enregistrer la page au format PDF (maximum 1,5 Méga-octets)
  • Envoyer cette page à un ami
  • Partager sur Google plus (lien externe)

Le registre de concertation numérique

  • Arguments pour un choix 1A

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par Mr et Me TRECCIOLA Serge

    Bonjour,
    Je veux commencer mon propos par une anecdote.
    La semaine dernière, la municipalité de Combaillaux proposait à ses aînés une sortie vers Agde en bus. Le départ est annoncé à 8 h. Quels étaient les choix du chauffeur pour se rendre à Agde ?
    1- St gély → rond point de la Lyre ->Montpellier autoroute A9 à St jJean de Védas ?
    (trop long à ce moment de la journée)
    2- Grabels (traversée) → Montpellier autoroute A9 à St Jean de Védas ?
    (encore plus compliqué)
    3- route vers Bel Air par le pont de Grabels
    (impossible)
    4- Le choix se porte par la route de Vailhauques → Bel Air → A750
    (Eh bien, figurez-vous que j'ai eu l'impression que "ma vie était en danger" à deux reprises car, le matin, par deux fois, nous avons croisé un camionet que, au moment du croisement, tout peut se passer car l'accotement est si étroit que car ou camion peut se renverser. Le soir, au retour, il en était de même avec le croisement de beaucoup de véhicules.)
    Ce qui m'amène à la reflexion qu'un lien avec des échangeurs en tant qu 'outil alternatif est nécessaire et utile. (vous observerez que mon propos élimine les variantes 3 et 4 de votre projet).
    Ensuite, je voudrais vous dire que la variante 2 impacterai négativement la quasi totalité des habitants de Combaillaux tant sur le plan du bruit, du visuel, de la pollution et de consomation d'espace agricole que je la rejette aussi.
    Parce que la variante St Gély du Fesc-Grabels (nord du mas de Gentil 1B) effacerai aussi des espaces agricoles et des entreprises avec emplois, je la rejette aussi.
    Cet argumentaire me conduit à vous proposer de retenir comme choix la variante historique St Gély du Fesc-Grabels (sud du mas de Gentil 1A) parce que :
    -elle est le fruit d'un compromis entre les différents acteurs concernés (Conseil général, mairie de Grabels et mairie de Combaillaux) (je rajouterai que la mairie de Combaillaux a accepté qu'une maison d'un de ses con-citoyens soit détruite pour permettre un recul du tracé).
    -Le fuseau du lien proposé est très ancien et que, nul propriétaire habitant un lotissement à proximité ne peut dire qu'il n'était pas au courant, donc n'allons pas inscrire et constriure un tracé là où les personnes ont acheté des terrains sachant qu'aucune voirie ne serait construite à proximité.
    -Ce tracé est moins consomateur de surface utile et d'emplois.
    …........
    Merci

  • lien

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par brillouet

    choix : tracé murles

  • Sincérité et courage !

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par Henri Hocdé

    Sincérité
    Dans tout ce débat aux riches contributions, où sont les vrais arguments pour justifier (voire réclamer) la réalisation du tronçon Saint Gely-Bel Air ?
    Supposons que soit accepté le tracé N° 4 : combien d’habitants du Pradas, des quartiers Nord de Grabels l’emprunteront pour se rendre à la Valsière, à Trifontaine, à Montpellier ? Je crois ne guère me tromper en disant « bien peu ». lls préfèreront passer par le centre de Grabels, et de ce fait contribueront à engorger (et polluer) Grabels, ils se justifieront avec la même bonne foi que celle utilisée aujourd’hui pour éloigner au plus loin ce tracé.
    Pour les habitants des communes au Nord de Montpellier, dont la desserte est assurée – et bien assurée aujourd’hui – que gagneront-ils de plus avec le tronçon St Gely-Bel Air ? si peu ! Très peu de personnes ont réclamé avoir un besoin vital de ce tronçon pour améliorer leurs conditions de travail et de vie ?
    Quant à dire que cette « pseudo concertation a surtout permis le réveil des réactions épidermiques», elle a permis à beaucoup de se rendre qu’un problème local (village) a ses causes à un niveau bien plus global et que surtout il faut avoir l’honnêteté de désirer traiter le problème à sa source : plus il y aura de voitures et plus il manquera de routes parfaites. Le problème n’est donc pas la route, qu’elle s’appelle Lien ou pas.
    Courage
    J’ai du mal à saisir pourquoi tant de monde veut gagner quelques minutes et arriver ainsi plus rapidement dans les bouchons et embouteillages de Montpellier. Et ceux-ci ne sont pas appelés à diminuer, car comme l’ont mentionné plusieurs dans ce forum, Montpellier fait tout pour refouler les véhicules individuels. Alors prenons notre courage à deux mains (population, élus, responsables, décideurs, techniciens, associations, etc) et mettons en place dès maintenant de vrais modes de transports, individuels et collectifs, de divers types, pour que nous aujourd’hui et nos enfants demain vivent et travaillent dans les meilleures conditions, qu’ils résident dans la grande agglomération ou dans l’arrière-pays. Pour ce faire, beaucoup de suggestions techniques ont été mentionnées dans cette concertation, je ne les reprends pas ici.

  • LIEN

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par berthelier laure

    Bonjour,

    Nous sommes une petite famille habitant depuis peu sur la commune de St Gély-du-Fesc dans un quartier résidentiel et familial tout récent qui donne sur le bois de Valène. Le tracé du L.I.E.N par Combaillaux est pour nous extrêmement inquiétant par sa proximité (nuisances sonores ainsi que pollution) et peu écologique (destruction de ce qu'il reste du Bois de Valène).
    Pourquoi ne pas conserver le 1er tracé par Grabels, une partie de la route étant apparemment déjà existante?!
    Merci de penser aux familles st gilloises!

  • concertation sur le LIEN

    Mis en ligne le dimanche 29 septembre 2013 par Rouxel

    A la veille de la fin de la concertation, je fais le bilan des informations obtenues devant me permettre raisonnablement de faire un choix objectif et j'estime ne pas être en mesure de le faire :

    -Je suis toujours interrogative sur la vérité des coûts annoncés. Que comprennent-ils exactement (à part le coût des remblais/déblais bien mis en évidence...), la lutte contre les nuisances sonores, contre la pollution atmosphérique, la protection des proches habitations, de la faune...etc, ces différents coûts sont-ils intégrés pour chaque variante ? Nous ne connaissons pas les coûts réels.

    -L'étude « origine-destination » sur la circulation dans Grabels : par exemple faire l'hypothèse que les véhicules allant vers Montpellier prendront le LIEN et ressortiront route de Ganges (route saturée le matin) est une hypothèse à démontrer et je reste persuadée que majoritairement ces automobilistes trouveront toujours intérêt à traverser Grabels pour rejoindre soit le parking Euromédecine (aussi pratique que le parking Occitanie...) soit leur lieu de travail se situant sur la zone Euromédecine. La destination réelle est une information capitale pour comprendre les choix de trajet et pour en déduire les trafics.

Haut de page

Réalisation : Stratis