Retour sur Herault.fr

Imaginons ensemble la route durable, St Gély du Fesc-Bel Air

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Concertation
  3. Le registre de concertation numérique
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cette page
  • Enregistrer la page au format PDF (maximum 1,5 Méga-octets)
  • Envoyer cette page à un ami
  • Partager sur Google plus (lien externe)

Le registre de concertation numérique

  • V4 LOIN DE QUI

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par GIL Jean-Louis

    Alors que la concertation se termine, une lecture attentive de la totalité du registre numérique permet de relever les éléments suivants :

    1 – les tracés 2 et 3 sont mis hors jeu : personne n’en veut.
    2 – 70% des avis se prononcent pour le tracé 1: 56% pour le 1A et 14% pour le 1B.
    3 – 19% des avis se prononcent pour le tracé 4

    Même si concertation ne veut pas dire vote, c’est significatif d’un fort ressenti des populations concernées.

    La variante 4, proposée à l’origine par le Comité de Défense des Riverains du LIEN de Grabels est l’expression d’une forme de rejet des Grabellois.
    Cela c’est ressenti, très fort lors de la réunion de Grabels : non à la concertation, oui à la contestation. Tout argument en faveur du tracé 1 doit être réfuté (surtout si il est présenté par le CG34) et par défaut allons y pour le tracé 4.
    Cela est particulièrement le cas en ce qui concerne les prévisions de trafic : là où les uns prévoient une diminution de la circulation dans Grabels, les autres imaginent le contraire.
    Pourtant les études publiées sur le site cette semaine (très mal présentées à la réunion du 18 septembre) semblent claires : seul le tracé 1 aura une influence pour diminuer sensiblement le trafic dans Grabels.

    Dans le même ordre d’idée l’argument le plus mis en avant par les partisans de la V4 c’est : la santé avant tout. Avec le LIEN sur le tracé 1A, nous seront victimes de la pollution et des particules rejetées par les véhicules, alors pour nous en protéger repoussons le au nord, cela ne dérangera personne.

    A la lecture de cette affirmation, il est indispensable de faire un peu de géographie et de préciser quelques distances (à vol d’oiseau) entre nos villages et les tracés envisagés :
    - Murles (Mairie) / tracé V4 = 1 km
    - Combaillaux (écoles) / tracé V4 = 1,2 km
    - Grabels (feu rue du portail-rue de l’église) / tracé V1A =1,6 km
    Ces points sont à peu prés les centres démographiques de chaque village.(cela veut dire qu’il y a des maisons plus prés et d’autres plus loin)

    Prétendre que le tracé V4 est loin de toutes habitations, c’est donc faux. La sante des uns n’est pas moins importante que celle des autres.

    N’étant pas très documenté sur le sujet, je croyais que les vents (peu importe qu’ils soient du nord ou du sud) avaient pour effet de disperser la pollution dans l’air. A en croire de nombreux avis , ce ne serait pas le cas. (Je fais confiance aux experts du CG34 pour juger de la recevabilité de l’argument). Dans cette hypothèse, la totalité des populations de Combaillaux et Murles seraient alors exposées elles aussi aux particules et cet argument devrait être pris aussi en considération pour rejeter le tracé V4.

  • le Lien

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par VOLLE jean-Paul

    Il faut enfin ACHEVER le Lien. Sans hésiter pour des raisons multiples évoquées tout au long de l'enquête publique, la variante 1 Grabels/St Gély Est soit 1A soit 1B doit être retenue: moindre coût, meilleure desserte locale, insertion de la voie dans le décor urbain (ce qui exige une attention particulière) et ne pas la repousser loin de tout (ce qui favoriserait l'urbanisation future des espaces intermédiaires méritant protection), la longueur des parcours, les échanges entre communes… Sortons des égoïsmes locaux et du nombrilisme trop fréquent, le Lien est une structure indispensable aux nombreux usagers des garrigues et pour tous ceux qui travaillent au nord de Montpellier. Simplicité, efficacité, coût, fonctionnalité…qualité paysagère…raccords directs avec les zones urbaines… tout plaide pour la variante 1

  • contestation tracé Nord du lien non prévu avant decision de construction au Valene

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par ROULLIER

    Bonjour,
    En ma qualité de propriétaire à saint Gely, je voudrais me plaindre aujourd'hui concernant le projet de tracé Nord du lien car je n'ai pas acquis le terrain au lotissement le Valène en connaissance de cause, notamment au regard du prix investi. En effet nous avons fait des choix coûteux pour beneficier d'une meilleure qualité de vie avec des exigences de confort. A nos craintes objectives liées aux riques de nuisances visuelles, de bruit, et de pollution que le projet va engendrer, s'ajoute la peur de la dévalorisation de notre patrimoine immobilier. Pour toutes ces raisons, et avec l'ensemble des riverains des quartiers le Valène et Beauregard qui ne connaissaient pas le projet avant de construire, non souhaitons que le projet de tracé Nord soit retiré. En espérant que cette démarche qui s'inscrit à la fois dans une logique territoriale (defense d'un espace de vie) et dans une logique politique d'expression de citoyen,
    veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'xperession de mes salutations distinguées
    MME ROULLIER - MR LALOT

  • Concertation publique : le LIEN

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par Lucas Sabat

    J’ai 22 ans. Intrigué, par l’enquête en ligne ouverte sur le site du Conseil Général pour choisir le tracé du dernier tronçon du lien et surtout étonné que 90% des avis portés (en double et voire en triple exemplaires) sont sans argument comme un choix établi de longue date, « historique ».
    J’ai donc décidé d’assister aux trois réunions publiques sur le thème L.I.E.N.
    J’ai bien compris que personne ne veut le lien chez soi.
    J’ai compris aussi que deux villages consultés le veulent tout au Sud sur Grabels et St Gély- Sud-est. Et que Grabels le veut ailleurs, au-delà des trois communes.
    Il m’a semblé comprendre que l’affaire était entendue depuis longtemps (des dizaines d’années selon les uns). Mais alor, si c’était le cas, pourquoi faire cette consultation … pour diviser nos villages ?
    « En politique, diviser pour régner est une vieille stratégie grecque visant à semer la discorde et à opposer les éléments d'un tout pour les affaiblir et à user de son pouvoir pour les influencer ».
    Pour moi, il n’y a pas de doute, la présentation a été de parti-pris. Les animations 3D ne sont que de la fiction et l'on fait dire ce que l’on veut aux images de synthèse. (J’ai beaucoup joué au jeu de la 3D).
    J’ai relevé aussi le faible pourcentage de jeunes aux trois réunions. Pourtant c’est nous qui allons subir le choix de nos ainés. J’ai des copains qui comme moi ne comprennent pas pourquoi on veut amener encore plus de véhicules au sud de St Gély qui est déjà saturé…
    Alors je dis oui à un autre tracé plus au nord des villages.
    Le nom de Liaison d’EVITEMENT INTERCOMMUNAL Nord retrouverait tout son sens.
    Je crois que le malheur des uns ne fera jamais le bonheur des autres mais que le bien être de tous sera le bonheur pour tous, quel qu’en soit le prix à payer.

  • Fausse bonne solution

    Mis en ligne le lundi 30 septembre 2013 par Olivier

    La concertation se termine, merci de nous avoir permis de nous exprimer sur ce site (ou plutôt cette boîte à voeux), car la synthèse ne va pas être facile.
    La présentation tel qu'elle est faite, présente bcp d'incohérence et de manque, notamment nuisances. Pour info, la TAM, me confirme bien l'existence d'un 'arrêt EUROMEDECINE, ainsi qu'un park d'échange.
    Les réponses apportées lors des réunions de présentations, sont surprenantes, surtout venant d'élu écologiste, favorable à un lien durable, dont le taux de pollution baisserait dans les prochaines années grâce au véhicule électrique. Une baisse du trafic poids lourds grâce aux portiques à taxe, qui les dissuaderaient de passer ailleurs ! Bien essayé, mais pas convaincu.
    Autrement dit ce projet ne s'inscrit absolument pas dans l'avenir, car on voit très bien qu'il s'agit d'une liaison inter autoroute, avec toutes les nuisances qui vont avec.
    Et là c'est tout le canton qui subira, des Matelles à Grabels.
    Si ce tronçon est une manière d'attendre avant que que le tramway arrive chez nous, alors pitié ne faites rien !
    Une manière d'attendre ça serait plutôt des bus avec parking d'échange, voilà ce que je soutien.
    Avant d'archiver toutes ces remarques dans notre somptueux palais, on peut supposer que des experts indépendants en analyse multicritères, feront un bilan en toute impartialité, afin que nos décideurs politique optent pour une solution vraiment durable.

Haut de page

Réalisation : Stratis